Une histoire méconnue : les relations libyo-françaises au Fezzan de 1943 à 1956, regards croisés Libye - France - Tunisie = التاريخ المجهول : العلاقات الليبية الفرنسية في فزان 1943-1956، نظرات متبادلة ليبيا - فرنسا - تونس ; Ed et préf. Moncef OUANNES ; Ed et préf. Pierre-Noël DENIEUIL ; Préfacé par Mohamed Tahar JARRARI ; Traduit par Mohamed SADDEM [Books]

Secondary Author: OUANNES, Moncef, Éditeur scientifique;DENIEUIL, Pierre-Noel, Éditeur scientifique;JARRARI, Mohamed Tahar, Préfacier, auteur d'introduction;SADDEM, Mohamed, TraducteurLanguage: arabe ; français ; of summary, français.Country: Tunisie.Publication: Tunis : Cérès éd. : IRMC, 2012Description: 182 + 191 p. : couv. ill. ; 24 cmISBN: 978-9973-19-761-0.Abstract: Cet ouvrage traite de l’implantation de la France sur le territoire du Fezzan dans le Sud libyen aux lendemains de la Seconde Guerre mondiale. Il en questionne les visées politiques, les conditions d’occupation militaires et administratives, ainsi que le vécu des populations, de l’alliance à la résistance, jusqu’à l’indépendance libyenne et l’évacuation définitive en 1956. Dans un esprit de dialogue intellectuel entre les deux rives de la Méditerranée, ce livre rassemble des regards d’historiens, de sociologues, de politologues et de géographes libyens, tunisiens et français, soucieux de croiser leurs savoirs. Les Français montrent que l’histoire de cette période serait moins militaire que politique. Les Libyens décryptent les dynamiques nationales et régionales (Algérie, Tunisie) des réseaux de résistance. Et les chercheurs tunisiens forts de leur regard distancié du pays d’à côté, se penchent sur les savoirs construits par la France, sur les stratégies d’alliances avec les dignitaires libyens, et les mémoires politiques. Au fil des textes, ce document livre à l’actualité le portrait d’une Libye comme cible des convoitises nationales et enjeu international majeur, en interaction constante avec les événements se déroulant aux différentes échelles : méditerranéenne, africaine, arabe et internationale. L’écriture de l’histoire consiste ici moins à « juger » qu’à reconsidérer les faits en confrontant leur pluralité, en questionnant leurs interprétations. Il s’agit désormais entre la France et la Libye, et avec la Tunisie, de « gérer un passé » pour construire un présent.Subject - Geographical Name: 89631 | 40 | 43Subject: HISTOIRE COLONIALE | FRANCE | MOUVEMENT DE LIBERATION NATIONALE | ADMINISTRATION COLONIALE | ENSEIGNEMENT COLONIAL Item type: Books List(s) this item appears in: Publications IRMC
Current library Shelving location Call number Status Date due Barcode
Institut de recherche sur le Maghreb contemporain

Rendez nous visite


Salle de lecture MS 31318 Available MS 31318

Trad. de l'arabe au français et du français à l'arabe.

Cet ouvrage traite de l’implantation de la France sur le territoire du Fezzan dans le Sud libyen aux lendemains de la Seconde Guerre mondiale. Il en questionne les visées politiques, les conditions d’occupation militaires et administratives, ainsi que le vécu des populations, de l’alliance à la résistance, jusqu’à l’indépendance libyenne et l’évacuation définitive en 1956.
Dans un esprit de dialogue intellectuel entre les deux rives de la Méditerranée, ce livre rassemble des regards d’historiens, de sociologues, de politologues et de géographes libyens, tunisiens et français, soucieux de croiser leurs savoirs. Les Français montrent que l’histoire de cette période serait moins militaire que politique. Les Libyens décryptent les dynamiques nationales et régionales (Algérie, Tunisie) des réseaux de résistance. Et les chercheurs tunisiens forts de leur regard distancié du pays d’à côté, se penchent sur les savoirs construits par la France, sur les stratégies d’alliances avec les dignitaires libyens, et les mémoires politiques. Au fil des textes, ce document livre à l’actualité le portrait d’une Libye comme cible des convoitises nationales et enjeu international majeur, en interaction constante avec les événements se déroulant aux différentes échelles : méditerranéenne, africaine, arabe et internationale.
L’écriture de l’histoire consiste ici moins à « juger » qu’à reconsidérer les faits en confrontant leur pluralité, en questionnant leurs interprétations. Il s’agit désormais entre la France et la Libye, et avec la Tunisie, de « gérer un passé » pour construire un présent

Notes bibliogr.

There are no comments on this title.

to post a comment.
  • © 2021 Contemporary Maghreb Research Institute
  • Tél: (216) 71 796 722
  • email : bibliotheque@irmcmaghreb.org