Chantiers et défis de la recherche sur le Maghreb contemporain ; Sous la direction de Pierre Robert BADUEL [Books]

Secondary Author: BADUEL, Pierre Robert, Directeur de la publicationLanguage: français ; of summary, français.Country: France, Tunisie.Publication: Paris, Tunis : IRMC : Karthala, 2009 imprDescription: 600 p. : ill., couv. ill. en coul. ; 24 cmISBN: 978 2 8111 0163 3.Series: Hommes et sociétésAbstract: Depuis la fin des années 1990, on a assisté en France conjointement au « retour de la question coloniale » et à l’émergence d’une « question postcoloniale ». L’amnésie à l’égard de la guerre d’Algérie a commencé à se réduire sous l’effet d’événements concordants : procès Papon (1998), nouveaux témoignages de victimes et de bourreaux sur la torture de l’armée française, « appel des indigènes de la République » (janvier 2005), « violences des banlieues » (octobre-novembre 2005), vote par l’Assemblée nationale française d’une « loi mémorielle » demandant reconnaissance du « rôle positif de la présence française outre-mer » (février 2005), film Indigènes... Pendant ce temps-là, au Maghreb, en 2005 l’Algérie se remémorait la répression sanglante de Sétif (mai 1945), en 2006 le Maroc et la Tunisie commémoraient le cinquantenaire de leur Indépendance. La concurrence des mémoires communautaires devint l’enjeu d’un débat sociétal mais aussi d’un débat cognitif. Dans cette conjoncture, les sciences humaines et sociales furent en effet interpellées. Il leur fut parfois reproché de n’avoir pas suffisamment investi les objets en question et d’avoir ainsi laissé libre champ aux interventions du politique. Le présent ouvrage a été conçu comme une participation à ces débats. Il se veut une illustration des nombreux et riches chantiers ouverts par les sciences humaines et sociales sur le Maghreb contemporain, ses populations et leur devenir, dans l’espace national comme, à travers ses diasporas européennes, dans un espace postcolonial. Il montre comment, en se consolidant et en se renouvelant dans ses différentes disciplines, la recherche maghrébine et européenne s’est efforcée de relever un double défi : celui d’une « mémoire juste » et de « récits fiables »..Subject - Geographical Name: 44 | 12 | 40 | 300Subject: SCIENCE SOCIALE | SCIENCES HUMAINES | RECHERCHE SCIENTIFIQUE | HISTORIOGRAPHIE | EPISTEMOLOGIE | SOCIOLOGIE URBAINE | PERIODE COLONIALE Item type: Books List(s) this item appears in: Publications IRMC
Current library Shelving location Call number Status Date due Barcode
Institut de recherche sur le Maghreb contemporain

Rendez nous visite


Salle de lecture MS 29527 Available MS 29527

Ouvrage issu du colloque Chantiers et défis de la recherche en sciences humaines et sociales sur le Maghreb (XIXe-XXIe siècles). Nouveaux objets, nouvelles problématiques. organisé par l'IRMC à Hammamet, les 23-25 novembre 2006.

Depuis la fin des années 1990, on a assisté en France conjointement au « retour de la question coloniale » et à l’émergence d’une « question postcoloniale ». L’amnésie à l’égard de la guerre d’Algérie a commencé à se réduire sous l’effet d’événements concordants : procès Papon (1998), nouveaux témoignages de victimes et de bourreaux sur la torture de l’armée française, « appel des indigènes de la République » (janvier 2005), « violences des banlieues » (octobre-novembre 2005), vote par l’Assemblée nationale française d’une « loi mémorielle » demandant reconnaissance du « rôle positif de la
présence française outre-mer » (février 2005), film Indigènes... Pendant ce temps-là, au Maghreb, en 2005 l’Algérie se remémorait la répression sanglante de Sétif (mai 1945), en 2006 le Maroc et la Tunisie commémoraient le cinquantenaire de leur Indépendance. La concurrence des mémoires communautaires devint l’enjeu d’un débat sociétal mais aussi d’un débat cognitif. Dans cette conjoncture, les sciences humaines et sociales furent en effet interpellées. Il leur fut parfois reproché de n’avoir pas suffisamment investi les objets en question et d’avoir ainsi laissé libre champ aux interventions du politique.
Le présent ouvrage a été conçu comme une participation à ces débats. Il se veut une illustration des nombreux et riches chantiers ouverts par les sciences humaines et sociales sur le Maghreb contemporain, ses populations et leur devenir, dans l’espace national comme, à travers ses diasporas européennes, dans un espace postcolonial. Il montre comment, en se consolidant et en se renouvelant dans ses différentes disciplines, la recherche maghrébine et européenne s’est efforcée de relever un double défi : celui d’une « mémoire juste » et de « récits fiables ».

Notes bibliogr.

There are no comments on this title.

to post a comment.
  • © 2021 Contemporary Maghreb Research Institute
  • Tél: (216) 71 796 722
  • email : bibliotheque@irmcmaghreb.org